Adepte de vélo au quotidien, j’attendais depuis longtemps l’ouverture de ce café vélo : Le Maquis. Ouvert donc depuis le 14 février 2017, le jour des amoureux (de la bicyclette ;)), je n’ai pu y aller que le week-end dernier car je dois avouer je suis un peu débordé ces derniers jours ! J’y suis donc passé un samedi après-midi pour un café sans prétention pour voir de quoi il en retournait. La terrasse était quasi pleine car le soleil printanier avait pointé le bout de son nez.

Le principe de l’endroit :
C’est un café classique, style coffee shop avec la possibilité de faire réparer (ou acheter) son vélo, acheter des accessoires ou tout simplement regonfler ses pneus, le tout en sirotant un elixir caféiné. Ce jour là, j’étais à pied, dommage, sinon j’en aurai profité pour faire un check-up de mon deux-roues. Accompagné, on s’est posé en haut, sur la mezzanine, car le soleil avait beau être là, l’air était plutôt frais. Il n’y a pas de carte, il faut donc être observateur et choisir son breuvage sur le magnifique mur verre derrière le comptoir. Je voulais un chocolat chaud il n’y en avait pas. Ma co-testeuse voulais une menthe fraîche, il n’y en avait pas non plus : pas de bol pour un samedi 16 h 30 ! On s’est rabattu sur une tisane Moorea aux fruits exotiques à partager et deux pâtisseries (une petite Linzer Torte et un Carrot Cake).

La décoration est sympa et épurée cependant, la porte grande ouverte sur l’extérieur glace un peu l’ambiance. Des petits détails sont assez marrants dans cette décoration notamment la machine d’extraction de café lente à froid et l’ouverture dans la mezzanine qui permet de voir les réparateurs en action, on se croirait presque au “zoo” du vélo ! 😉

Mon avis sur le café vélo Le Maquis :
Bonne ambiance, belle équipe, le principe d’allier coffee shop et bike sous une même enseigne fait déjà fureur dans plusieurs villes en Europe, c’était donc obligatoire que ça arrive enfin à Strasbourg, la ville des vélos : Bravo ! Cependant, je reste un peu sur ma faim (et ma soif) car l’endroit a besoin encore de rodage : les pâtisseries sont un peu trop sucrées à mon gout, il manque certains produits, il y a peu de choix en boissons fraîches et peu de places assises en intérieur. Mais, comme je le répète souvent sur le blog, je ne bois pas de café, je ne suis donc pas le mieux positionné pour juger dans sa globalité l’endroit et l’offre. Dans l’ensemble, ça reste une bonne surprise, je n’hésiterai pas à y revenir pour déguster d’autres pâtisseries ou bien même un petit chocolat chaud !

LE MAQUIS café vélo
10 place d’Austerlitz
67000 Strasbourg
contact@cafevelo-lemaquis.fr
09 87 00 75 54
Ouvert du Mardi au Samedi de 8h à 19h

Articles similaires qui pourraient vous plaire...

Kapoué test n°93 : Coffee Stub à Strasbourg
vues 163
Coffee Stub à StrasbourgCe coup-ci, j'ai fait fort, très fort : j'ai été testé un coffee shop, alors que je ne bois ni thé, ni café... Donc on p...
Kapoué test n°113: FabCafé Strasbourg, le café du Shadok
vues 561
Un "fab lab" est la contraction de l'anglais "fabrication laboratory", « laboratoire de fabrication ») (Source Wikipédia), celui du Shadok à Strasbour...
Kapoué test n°77 : Oh My Goodness, coffeeshop associatif à Strasbourg
vues 115
Oh My Goodness, café associatif à StrasbourgAprès 9 mois de travaux, et un financement participatif qui a fait du bruit : une parodie de la séri...
Kapoué test n°136: SUPERTONIC, saucisses et gins à Strasbourg
vues 687
SUPERTONIC, saucisses et gins Place d'Austerlitz à Strasbourg Dans la déferlante des nouveaux concepts culinaires dans la capitale européenne, en voi...

1 Comment

  1. 2017/04/09 at 17:48 — Répondre

    Je suis de ton avis pour l’ambiance du Café, très sympa. J’ai aussi fait dévoiler ma roue arrière et resserrer les rayons. En 20 min c’était fait et j’en suis très satisfait. Je note aussi que le mécanicien n’a pas essayé de me vendre une réparaion ou un réglage supplémentaire, comme cela arrive souvent.

    En grand amateur de café, j’en profite pour enrichir ton Test de mon expériences.

    Les deux cafés proposés sont d’une qualité rarement proposée à Strasbourg, ça m’a bluffé. Il me semble qu’ils ont même été developpés complètelent sur-mesure pour Le Maquis par un torréfacteur local.

Laisser un commentaire