Epopia lettres enfants Strasbourg

Rémy & Geoffroy, fondateurs de “Epopia”

Epopia, jeune entreprise strasbourgeoise, a développé un concept unique d’aventures épistolaires interactives pour les enfants de 5 à 12 ans. Par le biais d’une correspondance entre le jeune lecteur et des interlocuteurs imaginaires, la lecture et l’écriture deviennent un jeu. Epopia s’appuie sur le premier logiciel au monde d’intelligence rédactionnelle, sur l’imagination d’une équipe d’écrivains et sur les conseils de professionnels du monde de l’éducation. Forte de 1500 enfants conquis en à peine un an en France et à travers 15 pays, la société, primée à plusieurs reprises, lance une campagne Kickstarter pour adapter son modèle en anglais.

Rémy Perla, son fondateur et Geoffroy Planquart, co-fondateur, se livrent au jeu du portrait « made by Blog Kapoué ».

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Rémy : L’envie de construire quelque chose de concret qui va faire rêver des enfants et leur donner des clés pour leur avenir.
Geoffroy : Le café et Epopia.

Vos plus grandes qualités ?
Rémy : Ayant connu des difficultés scolaires étant enfant, j’ai grandi dans l’échec. J’y suis donc devenu très résistant et ça me permet de traverser les grosses tempêtes sans trop vaciller.
Geoffroy : Ma détermination.

Vos plus grands défauts ?
Rémy : Avec l’âge, je deviens désespérément sérieux… pauvre de moi !
Geoffroy : Mon entêtement.

reve aux lettres

Vous considérez-vous comme des geeks ?
Rémy : Étant très empreint de toute la culture geek (SF, fantastique, jeux de rôle, jeux vidéo, informatique), oui, j’y baigne un peu. A 6 ans, je codais mon premier programme en BASIC, alors je dois certainement en être.
Geoffroy : Oui, sans aucun doute !

Les héros de fiction auquel vous aimeriez ressembler ?
Rémy : Avant de devenir des héros, les personnages de fictions ont généralement d’abord une vie pourrie, du coup, ça ne me donne pas trop envie… Sinon, Bastien, de l’Histoire sans Fin, qui rentre tellement dans la lecture qu’il finit par passer de l’autre côté du miroir et entrer dans le monde de l’imaginaire : Fantasia ! Cette transgression est une véritable source d’inspiration dans mon travail de tous les jours.
Geoffroy : Batman.

Le job que vous avez toujours rêvé de faire ?
Rémy : Celui que je fais : entrepreneur. Créer et relever mille défis chaque jours, quoi de plus stimulant ?
Geoffroy : Bah c’est celui que je fais ^.^

reve aux lettres

Vos héros dans la vie réelle ?
Rémy : Les artistes (écrivain, musiciens, peintres…) : voir tout ce qu’ils sont capables de créer de beau et d’intelligent m’impressionne et me rappelle que l’imagination peut être vraiment sans limite.
Geoffroy : Le chat-monde de ma copine 🙂

La chanson que vous sifflez (honteusement) sous la douche ?
Rémy : « Allo allo monsieur l’ordinateur », de Dorothée. (Mais sans honte)
Geoffroy : Euh….

Comment vous voyez-vous dans 20 ans ?
Rémy : Toujours aussi actif, réactif et débordant de projets.
Geoffroy : Avec une plus grande moustache 🙂

reve aux lettres

Ce que vous détestez par-dessus tout ?
Rémy : Être en retard. Je fais toujours tout mon possible pour arriver en avance et quand je suis en retard, j’ai les nerfs !
Geoffroy : Commencer la journée sans café.

Le talent que vous aimeriez avoir ?
Rémy : Maîtriser des langues étrangères. Étant dyslexique, j’ai de grandes difficultés à sortir du français.
Geoffroy : Savoir dessiner.

Le dernier fou rire ?
Rémy : Nous recevons chaque jour des dizaines de lettres d’enfants et ils nous racontent souvent des histoires drôles. Mais, lorsqu’ils inventent leurs propres blagues, c’est là que ça devient vraiment marrant. Par exemple : « C’est deux oiseaux qui volent dans le ciel. Le premier demande « tu ne trouves pas qu’il fait chaud ? » Le second répond que non. Soudain le premier oiseau prend feu. Le second oiseau se pose doucement sur un étang. » …Et là, gros blanc, suivi d’un bon fou rire de toute l’équipe !
Geoffroy : Ce formulaire ?

Que manque-t-il, d’après vous, à Strasbourg, qui est incontournable dans les autres grandes villes d’Europe ?
Rémy : Un peu d’architecture loufoque qui interroge. Les rares qui osent se font vilipender.
Geoffroy : Une vie nocturne.

Si vous étiez un quartier de Strasbourg ?
Rémy : Neudorf -> c’est un village dans la ville.
Geoffroy : La Krutenau.

Restaurant préféré ?
Rémy : La Gallia (quand c’était encore le seul restaurant universitaire de France géré par des étudiants)
Geoffroy : L’Atlantico

reve aux lettres

Bar préféré ?
Rémy : La nouvelle Poste.
Geoffroy : L’Atlantico.

Endroit que vous adorez à Strasbourg, mais que vous avez honte de dire ?
Rémy : Non, là je ne vois pas, je n’ai honte de rien !
Geoffroy : Euh…

Votre marque alsacienne préférée ?
Rémy : La marque « Université de Strasbourg », j’en ai un sweat-shirt inédit.
Geoffroy : Epopia.

En 3 mots, décrivez-nous Strasbourg ?
Rémy : Tram, calme et Flam.
Geoffroy : Ville cosmopolite étudiante.

reve aux lettres

Votre actualité ?
Rémy : Epopia a publié une seconde histoire par correspondance où les enfants deviennent directeur et directrice d’une grande réserve naturelle et doivent protéger les animaux. En un an, Rêve aux lettres a ainsi plongé plus de 1600 lecteurs dans ses aventures fantastiques et, désormais parrainé par Tomi Ungerer, nous espérons pouvoir bientôt partager toute cette magie avec les enfants du monde entier grâce à la campagne de financement participatif que nous avons lancé sur Kickstarter.
Geoffroy : La campagne Kickstarter qui a mis toute l’équipe sur le pied de guerre depuis plusieurs semaines. On a de grandes ambitions et une belle solidarité dans l’équipe, même si on sait qu’on prend de gros risques…

Epopia : https://www.epopia.com/

Sur Facebook : https://www.facebook.com/Epopia/

Sur Twitter : https://twitter.com/epopia

Sur Instagram : https://www.instagram.com/Epopia_/

Pour les soutenir sur Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/1427246697/dream-letters-turn-your-child-into-an-avid-reader

Ces articles sur Strasbourg pourraient vous plaire...

Portrait Kapoué n°41: Maudus, créatrice strasbourgeoise de fêtes inoubliables...
vues 200
Maudus, créatrice strasbourgeoise de fêtes inoubliables Qu’est ce qui te fait lever le matin ? La journée de travail-plaisir, de liberté (en tant qu...
Portrait Kapoué n°28: Emmanuelle & Valérie de Insolit’Pro, conceptric...
vues 169
Emmanuelle et Valérie de Insolit'Pro, conceptrices d’activités inédites Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ? Se dire que la ...
Portrait Kapoué n°47: Nawelle’K, chanteuse strasbourgeoise
vues 446
Portrait Kapoué n°47: Nawelle'K, chanteuse strasbourgeoise Nawelle'K, qu’est ce qui te fait lever le matin ? Le réveil haha ! Mon projet musical. ...
Invités Kapoué n°49: Manivelle, conception & fabrication de cycles à Strasb...
vues 557
Manivelle Atelier de conception et de fabrication de cycles à Strasbourg Imaginé par deux jeunes ingénieurs Silvin et Thomas, à la rencontre de l'ing...

2 Comments

  1. Hanata
    2015/11/27 at 18:35 — Répondre

    Sympa comme idée! ça changera de la tablette ou des jeux bruyants pour Noël!

  2. Julie
    2015/11/27 at 23:48 — Répondre

    Super idée de cadeau intelligent pour Noël, merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.