Kapoué Test n°15: “Ciel, mon mari est muté en Alsace” au théatre de la Chouc’ de Strasbourg

En tant qu’expatrié arrivé en Alsace depuis quelques années, et ne connaissant pas le cadre du théâtre de la Choucrouterie de Roger Siffer, je me devais de tester ce spectacle : “Ciel, mon mari est muté en Alsace !” tiré du livre de Laurence Winter aux éditions de la Nuée Bleue.

Ciel, mon mari est muté en Alsace

Tout d’abord, le cadre est très cosy, on rentre dans une petite cour avec le restaurant sur le coté typique alsacien (je ne l’ai pas testé ce coup ci…). 20h15, bien installé dans ce petit théâtre intime d’une bonne centaine de places, on s’aperçoit vite qu’en tant que trentenaires nous sommes quasiment les plus jeunes de la salle, remplie essentiellement de couples ayant la cinquantaine dynamique.

Ciel, mon mari est muté en Alsace

Avec un petit retard, le spectacle commence, avec 2 comédiens sur scène, reprenant les thèmes du livre : un couple de français “de l’extérieur” arrive en Alsace, le mec est loin d’être motivé, alors sa femme lui donne des astuces pour s’en sortir… Et hop, on est parti dans la (re)découverte de l’Alsace dans tous les sens en passant par les conflits de clochers, les références à la difficile histoire, les chansons, le dialecte, la gastronomie…. J’en passe et des meilleurs… Les deux comédiens sont rodés, ils ont du joué et rejoué ce spectacle des centaines de fois. On se prend au jeu, l’interaction avec le public donne une bonne ambiance, et forcement, étant donné que le public est en majorité alsacien, tout le monde rigole à toutes les références ! La comédienne et aussi narratrice Céline D’Aboukir tient bien son rôle de garante de la mémoire alsacienne avec esprit et éloquence; quant à Raphaël Scheer, il joue parfaitement l’Alsaco “de base” comme les Parigos BoBos “qui se la pétent”.

Ciel, mon mari est muté en Alsace

Bref, vous l’aurez compris, le spectacle m’as bien plu, en plus, cela ne dure pas trop longtemps, on ne s’ennuie pas, c’est le genre idéal pour aller en famille ou faire découvrir notre magnifique région avec humour et auto dérision. Deux petits bémols cependant, le prix du spectacle : 19,50 € à réserver et a payer avant de venir (un peu cher pour les petits budgets) et le coté un peu trop “didactique” de la mise en scène, on s’attendait plutôt à une histoire de bout en bout, avec notamment les déconvenues de ce “mari” qui arrive en Alsace

Ce spectacle se joue encore jusqu’au 30 septembre 2012 au Théatre de la Chouc’ 20 rue St Louis à Strasbourg 03 88 36 07 28 www.theatredelachouc.com

Ciel, mon mari est muté en Alsace

NB: Je vous invite aussi à découvrir MA façon de survivre en Alsace -> ICI !

Articles similaires qui pourraient vous plaire...

Visitez l’Alsace avec passion avec le Pass’Alsace !
vues 89
C'est toujours difficile de vouloir visiter pleins d'endroits dans une magnifique région comme l'Alsace et être limité par des questions de budget. Su...
Kapoué Test n°6: Spectacle de Stand-Up au Jimmy’s Comedy Club Strasbourg
vues 165
Kapoué Test n°6: Spectacle de Stand-Up au Jimmy's Comedy Club Strasbourg Après un bon petit week-end, quoi de mieux que de le finir dans la joie, la ...
Kapoué test n°123: The Little Red Door, escape game à Strasbourg
vues 1171
Après des vacances pascales bien méritées, me revoilà avec un test de la nouvelle salle d'escape game à Strasbourg entre la place du Corbeau et la pla...
Kapoué test n°115: DOOZ, salle d’escape game temporelle à Strasbourg
vues 516
DOOZ, salle d'escape game temporelle à Strasbourg DOOZ est la troisième salle d'escape game que je teste dans la région alsacienne après A MAZE IN et...

8 Comments

  1. 2012/09/23 at 18:56 — Répondre

    Pas de dialogue 100% alsacien?

  2. Simc'Anonyme
    2012/09/24 at 11:21 — Répondre

    Il ne te reste plus qu’a acheter le DVD du spectacle, qui sera commercialisé par les Dernières Nouvelles d’Alsace à partir du mois de novembre… 😉

  3. Cécilou
    2012/09/25 at 13:55 — Répondre

    Ca m’a donné envie d’aller le voir 🙂
    J’ai pris des places du coup ! Merci …

  4. Clem
    2012/10/27 at 21:40 — Répondre

    On dit les Français de l’intérieur en parlant des non alsacien 😉

Laisser un commentaire