Laura Weissbecker, actrice internationale & strasbourgeoise

Qu’est ce qui te fait lever le matin ?
La vie, j’aime la vie et je suis heureuse d’être en bonne santé ! Accessoirement, le soleil qui chatoie, enfin à Paris, c’est souvent gris le matin…

Ta plus grande qualité ?
Perfectionniste.

Ton plus grand défaut ?
Perfectionniste.

Te considères-tu comme quelqu’un de connecté ?
Oui ! Je vis et travaille sur trois continents, l’Europe, les Etats-Unis et l’Asie, il faut définitivement être très connecté…

Le héros de fiction auquel tu aimerais ressembler ?
Popeye ! (C’est un clin d’œil, si vous lisez mon livre, vous comprendrez.)

laura-weissbecker-actrice-jackie-chan-strasbourg-chine

Le job que tu as toujours rêvé de faire, même si tu fais le contraire à présent ?
J’ai de la chance, je fais le job que j’ai toujours rêvé de faire ! (comédienne)

Ton héros dans la vie réelle ?
Malala. Je viens de lire son livre « I am Malala » et j’ai été époustouflée par sa sagesse, son courage et sa force. Elle se bat pour le droit à l’éducation des filles et des femmes dans le monde. Un taliban lui a tiré une balle dans la tête au Pakistan, là où elle vivait, elle a survécu miraculeusement et continue son combat.

La chanson que tu siffles sous la douche ?
Il y en a plein… j’adore Francis Cabrel, Jean-Jacques Goldman, et « Belle Ile en mer » de Laurent Voulzy. Et bien sûr, je siffle aussi en chinois ! (« gei wo yige wen », « tian mimi »…)

laura-weissbecker-actrice-jackie-chan-strasbourg-chine

Comment te vois-tu dans 20 ans ?
Plus jeune, je rajeunis d’année en année ! Plus sérieusement, j’espère être toujours comédienne et écrire ; je rêve d’avoir une étagère bien lourde remplie de livres que j’aurai écrits et de films que j’aurai tournés.

Ton film culte ?
« Mulholand Drive » de David Lynch, « L’aile ou la cuisse » avec Louis de Funès et  « Tianxià wú zéi » de Feng Xiao Gang.
Comme vous le voyez, mes goûts sont éclectiques !

Ce que tu détestes par-dessus tout ?
Le fanatisme.

Le talent que tu aimerais avoir ?
La sérénité.

Que manque-t-il à Strasbourg pour être une ville incontournable d’Europe ?
Un aéroport international.

Si tu étais un quartier de Strasbourg ?
La Petite France.

Ton restaurant strasbourgeois préféré ?
Le jardin de Pourtales.

laura-weissbecker-actrice-jackie-chan-strasbourg-chine

Ton bar strasbourgeois préféré ?
Je ne me souviens plus trop, cela fait longtemps que je ne suis pas allée dans un bar à Strasbourg !

Autre ville préférée en Alsace et pourquoi ?
Soultzmatt : j’y étais pour les vendanges tardives, c’était magnifique, les paysages, les vignes, les maisons alsaciennes….

Quelle est la chose que tu changerais en premier si tu étais maire de Strasbourg ?
Qu’il y ait obligation d’avoir au moins deux places de parking par appart, la plupart des familles ont au moins deux voitures et pas de parking, résultat : on ne peut plus marcher sur les trottoirs !
Et rouvrir tous les arrangements faits pour limiter la chaussée à une voie alors qu’il y en avait deux avant, là aussi, soit disant pour limiter les voitures et encourager les transports en commun. Mais cela ne fonctionne pas et crée des embouteillages. Je me déplace en vélo ou transports en commun sauf à chaque fois que je vais à la gare car j’ai trop de bagages ; c’est alors un parcours du combattant !

Et évidemment, encore plus de pistes cyclables.

Ta marque alsacienne préférée?
Aranel : c’est la marque d’une jeune créatrice qui fabrique de très beaux vêtements en Alsace avec de belles matières naturelles (soie, coton, chanvre …) bio et/ou issues du commerce équitable.

En 3 mots, décris nous le Strasbourg de ton enfance ?
Doux, joyeux, coloré.

Comment arrives-tu à « jongler » entre ta carrière internationale et française ?
C’est difficile. Je vais passer plus de temps en France pour mieux « jongler ».

laura-weissbecker-actrice-jackie-chan-strasbourg-chine
Couverture du livre

Tu nous parles de ton aventure chinoise dans te livre, quel est le moment le plus marquant de ton tournage avec Jackie Chan ?
Ma première cascade. J’en parle dans le livre (cf. chapitre Feu, Courage et Peur). Le film est une comédie- film d’action, je n’avais jamais fait de cascades avant. J’étais morte de trouille, peur de mourir, de me faire mal, je venais juste d’arriver à Pékin, je me sentais perdue, seule étrangère entourée de Chinois dans un pays que je ne connaissais pas… Finalement, non seulement la cascade s’est bien passée mais encore, Jackie Chan est arrivé en applaudissant et en déclarant « Good, one take ! » (« Parfait, une seule prise ! ») Une seule prise a suffi, je n’ai pas eu besoin de recommencer ce qui est très rare au cinéma, du coup, toute l’équipe m’a applaudie.

En fait, Jackie Chan m’a révélé plus tard qu’il m’avait aidée pour la cascade en plaçant deux fils à mon harnais, dont un sur le côté que les cascadeurs ont tiré quand c’était le moment pour moi de tomber, voilà pourquoi le timing de ma cascade était parfait !

Parle-nous de tes projets cette année, un nouveau film en cours de tournage ?
Un film en développement, c’est une coproduction France-Chine, un long-métrage (une comédie) pour lequel nous avons reçu l’aide au développement de la Région Alsace. J’ai participé au scénario, je le coproduis et je jouerai dedans. Tournage l’année prochaine majoritairement en Chine, avec un passage en Alsace !

Et puis des projets d’écriture : des livres pour enfants et un prochain livre qui me taraudait déjà quand j’écrivais celui-ci.

laura-weissbecker-actrice-jackie-chan-strasbourg-chine
Photo par Aude Boissaye/Studio CuiCui

Comment tu vois ta carrière d’ici 20 ans, devenir réalisatrice peut être ?
Non, je ne serai pas réalisatrice, j’en suis incapable ! Mais produire, jouer, écrire, oui !

J’étais figurant sur le tournage de Malgré Elles, dans lequel tu avais un des rôles principaux… Pour moi, j’ai été assez marqué par le climat du tournage et l’importance historique du sujet ici en Alsace ; et toi, comment l’as-tu ressenti ?
De la même façon. Le sujet m’intéressait vraiment, je connaissais les Malgré-Nous (mon grand-père paternel était un Malgré-Nous, et il a été en camp de concentration) mais je ne savais pas que cela avait aussi existé pour les femmes, je ne connaissais pas l’histoire des Malgré-Elles. Je suis fière que ce sujet ait été exposé aux Français. Défendre et réhabiliter tous ces Malgré-Nous et Malgré-Elles qui ont souffert pendant et après la guerre.

Et le scénario était magnifique. J’ai pleuré en le lisant ! Le réalisateur Denis Malleval formidable, ma partenaire de jeu Macha Méryl incroyable, une super équipe technique… Un vrai bonheur !

Merci Laura de m’avoir accordé du temps, à bientôt. Je rappelle que ton livre « Comment je suis devenue chinoise » est sorti le 6 octobre dans toutes les bonnes librairies de France.
Merci à vous.

Ci joint le programme des rencontres avec Laura dans la région.

Retrouvez aussi Laura Weissbecker sur le net et les réseaux sociaux :
Son site web : www.lauraweissbecker.com
Sa page Facebook: http://www.facebook.com/lauraweissbecker
Son compte Twitter: @weissbecker
Son compte Instagram: lauraweissbecker

Ces articles sur Strasbourg pourraient vous plaire...

Portrait Kapoué n°38 : Audrey, candidate à Miss Ronde France Comité Alsace 2016...
vues 305
Qu’est ce qui te fait lever le matin ? Mon chat diabétique… Et oui, deux piqûres d’insuline sont nécessaires tous les jours (une le matin, une le soi...
Portrait Kapoué n°34: Laurent animateur radio et football addict
vues 256
Laurent animateur radio et football addict Qu’est ce qui te fait lever le matin? Un rendez-vous important sinon je rate toujours le réveil ! Je fais...
L’EXORCISTE PROJETÉ DANS L’ ÉGLISE SAINT-GUILLAUME DE STRASBOURG  !
vues 410
LE FILM "L’EXORCISTE" PROJETÉ DANS L’ÉGLISE SAINT-GUILLAUME DE STRASBOURG ! Les premières réactions très positives l’ont montré : la projection de L’...
Portrait Kapoué n°47: Nawelle’K, chanteuse strasbourgeoise
vues 399
Portrait Kapoué n°47: Nawelle'K, chanteuse strasbourgeoise Nawelle'K, qu’est ce qui te fait lever le matin ? Le réveil haha ! Mon projet musical. ...

No Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.