Julia Agrado artiste transformiste et modèle photo

Julia Agrado like a prayer photo par objectif v

Qu’est ce qui te fait lever le matin?
Trois réveils, plus un dix minutes plus tard, une cigarette, deux ou trois cafés, mails et… Musique ! Lorsque je lance la musique, c’est parti !

Ta plus grande qualité?
Je suis tempérée, calme et réfléchie. Enfin… la plupart du temps… Sinon, je suis la muse d’Objectif V d’après une première déclaration sous sérum de vérité alsacien (brassé)…

Ton plus grand défaut?
L’amour de la procrastination, ou plutôt le besoin de sentir que c’est le bon moment, que j’ai l’envie et l’inspiration pour faire quelque chose et à défaut faire totalement autre chose pour rester tout de même toujours en action. C’est embêtant pour payer ses factures en temps et en heure…

Te considères-tu comme quelqu’un de connecté?
Je suis très connectée. Je suis H24 sur les réseaux sociaux, et joignable à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Mon téléphone est toujours allumé. Je poste d’ailleurs souvent des selfies horrible, ce qui est embêtant c’est qu’ils ont plus de « j’aime » ou de partages que lorsque je pose pendant des heures…

Le héros de fiction auquel vous aimeriez ressembler?
Catwoman, parce qu’elle est jolie, sexy, forte, agile, et qu’elle a un superbe costume dans les versions récentes. J’ai le costume !!!

Julia Agrado Amy Winehouse photo par Charlotte Aleman

Le job que tu as toujours rêvé de faire, même si tu fais le contraire à présent?
Médecin légiste. Je sais, ce n’est pas très joyeux, mais ce métier m’a toujours attiré, comme les métiers en rapport avec la mort de façon générale. Peut-être pour un prochain show participatif, avis au public motivé, envoyez vos CV !

Votre héros dans la vie réelle?
Mon meilleur ami, je peux l’appeler tout le temps et pour n’importe quoi, on se chamaille, on se dispute mais au fond rien n’altère notre relation. Il a toujours été présent pour moi dans les moments les plus difficiles et me soutient quand j’ai fait une erreur sans me dire « je te l’avais dit », et pourtant, il me l’avait dit !

La chanson que vous sifflez sous la douche?
C’est très difficile, je marche par périodes, je chante une chanson à tue-tête pendant une semaine puis je passe à une autre. En ce moment c’est Gods And Monsters, la version de Jessica Lange dans American Horror Story. Le problème est que je danse aussi lorsque je chante, j’ai dû mettre un tapis antidérapant dans le fond de la baignoire.

Comment te vois-tu dans 20 ans ?
J’ai du mal à m’imaginer sur un si long terme, mais un chien, un perroquet, un gentil mari, des enfants… Et bien sûr toujours du spectacle, de la photo, de l’écriture. Évidemment je serais internationalement reconnue pour ces trois compétences.

Mon film culte?
Black Swan, j’aime tout, la musique, l’actrice et son jeu, le scénario, les plans, l’histoire… Ce film me parle et me touche profondément. C’est en partie l’inspiration de l’un de mes tatouages.

Ce que vous détestez par-dessus tout?
L’hypocrisie et les mensonges. Je ne supporte pas cela, surtout lorsque je sais que l’on me ment. J’aurais aimé vivre avec les Bisounours.

Le talent que vous aimeriez avoir?
Chanter. Je chantais très bien au collège dans la chorale, la prof voulait même me mettre en avant avec un solo, ce que j’ai refusé. Mais aujourd’hui je regrette car lorsque je chante maintenant, il vaut mieux que je sois en solo…

Le dernier fou rire?
Mon dernier fou-rire, ou plutôt mes derniers fou-rires, ont été provoqués par un homme charmant de ma connaissance mais… je ne dirais rien !

Que manque-t-il, d’après toi, à Strasbourg, qui est incontournable dans les autres grandes villes d’Europe?
Un bar à chats pour faire plein de câlins et de ronronthérapie en buvant du thé !

Si tu étais un quartier de Strasbourg ?
La Krutenau, j’y ai eu mes plus belles soirées et mes plus belles rencontres. J’aime ce quartier.

Julia Agrado photo par objectif v

Restaurant préféré?
Le Rimini, le premier où j’ai mangé en arrivant à Strasbourg. Amis, taquineries, connaissances, rigolades… Il y a tout. Parfois, les tables se collent sans se connaître et hop là de nouveaux amis ! J’y suis souvent en compagnie d’immenses tablées jusqu’au bout de la nuit. C’est aussi là que j’emmène mes nouvelles rencontres ou les personnes auxquelles je tiens pour un diner au calme. On s’y sent en famille, et ils connaissent toutes mes petites habitudes.

Bar préféré ?
Les Aviateurs, l’équipe est super sympa et l’ambiance vraiment géniale.

Endroit que vous adorez à Strasbourg mais que vous avez honte de dire?
Le Bunny’s bar, j’adore, mais j’ai honte de le dire au cas où il prendrait l’envie à quelqu’un que je connais de passer quand je chante (crie et bafouille entendons-nous bien)… Un coup à vous détruire une réputation et à faire des millions de vues sur youtube !

Quelle est la chose que vous changeriez en premier si vous étiez maire de Strasbourg?
Maire de Strasbourg, je ferais installer des pistes talonnables, petit chemin en tapis rouge plat. Et oui, pour les filles en talons, les pavés c’est dur ! Je ne sais pas combien de paires sont séparées en une année par les attaques vicieuses des pavés mais c’est horrible !

Ta marque alsacienne préférée?
Bretzel Airlines, j’aime vraiment beaucoup leur humour.

Qu’est que tu choisirais comme nom de catcheur mexicain?
La Diva Dominadora… Comprendra qui pourra.

En 3 mots, décris nous Strasbourg?
Belle, conviviale, folle.

Ton actualité?
Artiste transformiste, burlesque et performeuse visuelle, j’ai commencé le spectacle il y a quatre ans dans une petite boite de nuit auvergnate en compagnie d’une troupe de drag queens. J’ai déménagé pour l’Alsace, à Strasbourg, il y a deux ans et tourne depuis dans les cabarets, bars et boites de nuit de toute la France et de Suisse. Des projets sont en cours pour de nouvelles soirées dans la région.

Au fil du temps, j’ai augmenté ma palette de numéros et dispose aujourd’hui d’une vingtaine de thèmes dont les incarnations de Cher, Amy Winehouse, Marilyn Monroe, Marilyn Manson, Mylène Farmer, Kylie Minogue et Jessica Rabbit. Je travaille actuellement sur de nouvelles prestations dont des chants live, pour dans quelques mois après encore un certain nombre de cours.

Je réalise également des maquillages et mises en scènes pour les particuliers, pour des anniversaires, des soirées à thèmes, des mariages…

Depuis un an, Victorine Artault de chez Objectif V est ma photographe officielle. Modèle pour elle, nous réalisons des photos pour de nombreuses expositions et nous avons fait un calendrier pour 2015 qui est encore disponible à la vente en tirage unique, exemplaires signés, numérotés.

Articles similaires qui pourraient vous plaire...

Interview de Francesco, jeune photographe strasbourgeois
vues 447
Bonjour Francesco, présente toi en 2 phrases et explique-nous ton parcours qui t’a mené jusqu’à Strasbourg… Bonjour Jack, en quelques mots après me...
Portrait Kapoué n°42 : Kenevra, le roi de la Toy Photography
vues 124
Kenevra, le roi de la Toy Photography Qu’est ce qui te fait lever le matin ? Actuellement ?  je dirai « Overwatch »… Le dernier jeu vidéo de Blizzar...
Invite Kapoué n°32 : Miss Cycy présente son projet photo pour la lutte contre le...
vues 60
"Miss Cycy", c’est qui ? C’est moi, Cyrielle, photographe à Strasbourg (portrait, famille, couple, EVJF…) avec une préférence pour la réalisation d...
Portrait Kapoué n°8: “Cha-Perchée”, modèle photo et blogueuse à Stra...
vues 53
Portrait Kapoué n°8: "Cha-Perchée", modèle photo et blogueuse à Strasbourg Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ? Un bruit horrible, redondant q...

2 Comments

  1. P. AUVERGNE
    2015/02/11 at 17:46 — Répondre

    Bonjour Kapoué, bonjour Julia (comme la maman de John Lennon) !

    intéressant article, avec un petit plus pour un auvergnat.

    MAIS, QUESTION :
    “Pourquoi passe-t-on ici du tutoiement au vouvoiement et inversement… 6 fois quand même !”
    (de “Le job que tu as toujours rêvé de faire, même si tu fais le contraire à présent ?” à “Votre héros dans la vie réelle ?”, “Comment te vois-tu dans 20 ans ?”, “Ce que vous détestez par-dessus tout ?” puis “Que manque-t-il, d’après toi, à Strasbourg, qui est incontournable dans les autres grandes villes d’Europe ?”, “Endroit que vous adorez à Strasbourg mais que vous avez honte de dire ?”, “Ta marque alsacienne préférée ?”)
    Effet de style voulu ? Difficulté supposée à trouver une distance ? …
    P. Auvergne (faiseur d’images photo, écrivaillon à ses heures, et même à ses heures trente).

    • 2015/02/11 at 17:52 — Répondre

      C’est pas voulu, ça doit être un probleme de copier coller, je vais corriger ça merci !

Laisser un commentaire