Après celui de M. François Loos, voici le portrait de M. Roland Ries (tête de la liste socialiste et républicaine), candidat à la mairie de Strasbourg en 2014.

Roland Ries Strasbourg 2014 2

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
La curiosité pour le monde et pour les nouveaux défis qui m’attendent chaque jour.Votre plus grande qualité ?
Mon intérêt pour les autres. Je ne me lasse pas de découvrir de nouvelles personnalités, de nouveaux parcours, de nouvelles histoires individuelles.Votre plus grand défaut ?
Peut-être une trop grande indulgence. Il faut vraiment que ma confiance soit trahie pour que je sois dans la rupture.
Le héros de fiction auquel vous aimeriez ressembler ?
Ulysse, le dernier des héros de la mythologie grecque, lui aussi avide de découvertes et d’apprentissages nouveaux.Votre héros dans la vie réelle ?
Je serais tenté de répondre MandelaLa chanson que vous sifflez (honteusement) sous la douche ?
“Brave Margot” de Georges Brassens.http://www.youtube.com/watch?v=zuxMhzKeozoVotre film culte ?
“Les temps modernes” de Charlie Chaplin.Ce que vous détestez par dessus tout ?
L’imposture.

Le talent que votre aimeriez avoir ?

Savoir bien chanter.

Votre dernier fou rire ?
Mes échanges lors de l’un des derniers Conseils municipaux avec Robert Grossmann, « membre de l’UMP libre ».

Si vous étiez un quartier de Strasbourg ?
Le secteur des Deux-Rives, en pleine mutation, à proximité duquel j’ai passé toute mon enfance au Quai des Alpes.

Roland Ries Strasbourg 2014 1
Restaurant préféré de Strasbourg ?

Au coucou des Bois pour la tarte flambée.

Bar préféré à Strasbourg ?
Le Tapas Toro, le premier bar strasbourgeois qui a mis en place le principe des « cafés suspendus ».

Endroit que vous adorez à Strasbourg mais que vous avez honte de dire… ?
Le croisement de tramways de la place de l’Homme de Fer, qui n’a vraiment rien de très esthétique, je le concède. Je sais que pour les Strasbourgeois qui traversent la place, c’est toujours la course pour rejoindre son travail ou attraper le bon tram pour rentrer chez soi, les bras chargés de courses. Mais pour moi, il symbolise le changement d’ère à Strasbourg et le passage du tout voiture aux déplacements doux, tram, vélo, marche à pied, etc.Quelle est la chose que vous changeriez en premier si vous étiez Maire de Strasbourg ?
Joker !!!
Une question originale à me proposer pour le prochain interviewé ?
Si vous étiez doué du don d’ubiquité, quels sont les deux endroits où vous aimeriez être en même temps ?

Roland Ries Strasbourg 2014 3

Votre actualité ?
Mon projet pour Strasbourg à l’horizon 2020.

Site web de campagne Roland Ries http://rolandries2014.eu/

Articles similaires qui pourraient vous plaire...

Portrait Kapoué n°5: François Loos, candidat à la mairie de Strasbourg
vues 15
Pour bien commencer 2014, voici le premier des portraits des candidats à la mairie de Strasbourg, les autres candidats étant aussi contactés, j’espère...
Portrait Kapoué n°44: Séverin, co-fondateur de Moi Moche et Bon
vues 711
Séverin, co-fondateur et porte-parole de la start-up Moi Moche et Bon  Qu’est ce qui te fait lever le matin ?  Je me lève pour avoir le sourire aux ...
Portrait Kapoué n°43 : Foxy Evie, chanteuse folk strasbourgeoise
vues 198
Portrait Kapoué n°43 : Foxy Evie, chanteuse folk strasbourgeoise Foxy Evie, qu’est ce qui te fait lever le matin ? Là, actuellement, mon réveil! E...
Portrait Kapoué n°42 : Kenevra, le roi de la Toy Photography
vues 124
Kenevra, le roi de la Toy Photography Qu’est ce qui te fait lever le matin ? Actuellement ?  je dirai « Overwatch »… Le dernier jeu vidéo de Blizzar...

1 Comment

  1. matteo
    2014/02/16 at 22:55 — Répondre

    Un centre ville sans voiture est un centre ville qui ne vie plus. Plus de livraison plus de dépannage = plus de commerce et un centre ville sans activité le soir. Bientôt un ticket de bus a 2 euro est contradictoire a la suppression de la voiture . C est un choix mais pas le mieux je ne dirais qu une Chose C’est Dommage.

Laisser un commentaire