InsoliteInterviewsStrasbourg

Interview de Jean-Yves pour son projet “16 x Strasbourg”

Bonjour Jean-Yves, je viens de découvrir ton projet un peu fou sur la ville de Strasbourg et ses homonymes, peux-tu nous expliquer un peu l’origine de ce projet ?

16 x Strasbourg (16 fois Strasbourg) est né du hasard et de la curiosité. En 2016, j’étais en formation en photographie à La Chambre et à la recherche d’un sujet d’exposition, et j’ai remarqué la ville de Strasburg, Colorado sur une carte en préparant un voyage qui n’avait rien à voir. Je me suis dit que j’avais envie de voir à quoi ça ressemblait et que ça pourrait intéresser d’autres gens. J’ai donc passé 4 jours sur place à arpenter la ville et à rencontrer ses habitants, et assez vite je me suis dit que c’était une expérience assez fascinante pour en faire un projet plus vaste, qu’il y avait une communauté de lieux et de personnes liées par ce nom de Strasbourg et ses variantes à documenter. Dans le musée de cette première commune, il y avait d’ailleurs un vieil article de journal qui parlait d’autres villes de Strasb(o)urg.

16 fois Strasbourg 16 x Strasbourg

Sous combien de temps vas-tu relever ce défi ?

J’espère avoir visité les 16 villes d’ici 2022 et préparer un livre photo pour 2023. J’en suis à 10 (en comptant notre lieu de résidence !). J’ai un travail à plein temps par ailleurs, donc cela dépend beaucoup de contraintes de temps, d’argent et de logistique. Je bricole un planning comme je peux.

As-tu des sponsors, ou d’autres financements ? Voire une aide de la ville de Strasbourg ?

Je n’ai aucun financement, ce qui devient d’ailleurs assez problématique pour la suite. J’aimerais présenter mon projet à la ville (j’ai d’ailleurs été très surpris qu’il n’existe aucun jumelage avec d’autres communes homonymes) mais je n’en ai pas encore eu l’occasion ni le temps. En attendant j’invite tous vos lecteurs et lectrices riches à se manifester auprès de moi !

16 fois Strasbourg 16 x Strasbourg

Emmène-tu des amis, de la famille avec toi ?

J’ai effectué les neuf premiers voyages (États-Unis, Canada, Allemagne) seul. Il y a vraiment du travail à faire à chaque fois et un emploi du temps dense, j’aurais plus besoin d’un assistant que d’amis dans ce cadre ! Mais pour les prochaines étapes, la Pologne et l’Autriche, prévues en avril 2020, j’ai la chance d’être accompagné par deux ami-e-s qui connaissent bien les pays en question et parlent la langue. Je suis aussi à la recherche de personnes pour m’aider en Roumanie, Ukraine et Russie, principalement aussi pour des questions linguistiques.

Pour faire un tel périple, je suppose qu’il faut être amoureux de sa ville ? Est-ce le cas pour toi ?

J’ai une relation sans doute un peu plus nuancée que ça avec Strasbourg. Lorsqu’une cigogne m’a largué sur terre (si j’ai bien compris) il y a 36 ans, c’était en Provence, et j’ai été habitué à vivre sous un climat plus clément, disons. Du coup, chaque hiver et chaque été je me dis que je vais partir. Mais puisque ça fait désormais 14 ans que j’habite ici, il faut bien reconnaître que la ville exerce un certain pouvoir d’attraction et que c’est une présence immense dans ma vie, et ce projet est clairement pour moi un moyen de lui rendre hommage, de la remercier, d’une manière très indirecte et absurde.

16 fois Strasbourg 16 x Strasbourg

Parlons de Strasbourg en Alsace : As-tu ici des endroits préférés dans la ville ? (Restaurants, shopping, loisirs ou monuments ?) Si oui pourquoi ceux-là ?

Il y en a plein, mais pour en citer quelques-uns, j’aime beaucoup ma chambre (pas d’accès public, désolé), le cinéma Star (en particulier la salle 5), le magasin Bibine et Pinard et son sémillant tenancier, Quai des Brumes, et quand je serai riche (encore une fois, je tiens mon RIB à disposition, car j’aimerais bien devenir riche sans effort), je mangerai des pizzas à l’Oro di Napoli et des gâteaux Thierry Mulhaupt toutes les semaines. C’est sain comme régime, non ?

16 fois Strasbourg 16 x Strasbourg

Pour terminer, peux-tu nous indiquer où et comment pouvons-nous te suivre le projet “16 x Strasbourg” ?

Plusieurs solutions : soit en contactant un hacker russe, ou alors plus traditionnellement en allant voir mon site personnel, la page Facebook pour suivre l’actualité du projet, ou encore  Instagram.

Merci Jean-Yves pour tes réponses et bon courage pour tes futures découvertes « strasbourgeoises » !

Merci à toi !

1 Comment

  1. 2020/01/28 at 18:15 — Répondre

    Super intéressant !! Qui sait, peut être que un jours je me déciderai à visiter les 18 Padues !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.